Soeur Sara par Philippe Dureuil
© Philippe Dureuil

Sœur Sara

Par Lou Alessandri

3 janvier 1946 :
naissance de Tahany Ayoub Gattas à Minia en Moyenne-Egypte.
1974 :
à 28 ans, elle fait le choix d’entrer en religion dans la Congrégation Copte Orthodoxe des Filles de Marie.
1976 :
Elle rencontre sœur Emmanuelle et décide de la suivre pour s’installer chez les chiffonniers du Caire.
1978 :
les deux sœurs partent pour l’Europe et l’Amérique à la recherche d’aides financières.
De 1977 à 1982 :
à Ezbet el-Nakhl, elles créent un jardin d’enfants, une école, un dispensaire, une maternité, un centre de formation professionnelle, un ouvroir, une maison pour mères célibataires.
1981 :
Les chiffonniers du Mokattam lancent un « appel au secours » aux deux sœurs qui partent s’installer dans ce bidonville poursuivre leur combat contre la misère.
1984 :
grâce à plusieurs donations, les sœurs obtiennent « la maison du bonheur », un centre de vacances pour les chiffonniers, au bord de la mer Rouge. Création du dispensaire dans le quartier du Mokattam.
De 1986 à 1988 :
construction de logements en dur avec des volontaires venus d’Europe : 850 logements vite occupés.
1993 :
sœur Emmanuelle prend une retraite bien méritée. La relève est assurée par Sœur Sara.
Depuis 1993 :
achat d’un terrain de 40 000 m2 pour la réalisation d’un parc d’activités pour enfants. Agrandissement de l’école, ouverture d’une clinique, d’un club de sport, construction d’une maison des femmes dans le quartier du Mokattam…
2006 :
Elle fête ses 60 ans dont la moitié au service des Enfants des Chiffonniers du Caire.Ouvertures du parc d’activités et de la maison de la femme prévues durant l’été. La maison du bonheur accroît sa capacité d’accueil passant de 250 à 500 couchages. Projet de construction d’un centre pour les personnes âgées et handicapées.